Le groupe “débats ingénieurs et scientifiques” et le GROLO

Plusieurs personnes m’ont récemment demandé si le groupe de discussion Linkedin “débats ingénieurs et scientifiques“, que je j’anime et que je gère, serait affilié d’une quelconque façon au mouvement GROLO, le Groupe pour remettre de l’ordre à l’Ordre (des ingénieurs).

La réponse est non, et cela pour plusieurs raisons:

  • À l’instar de tout acteur dans les médias qui se respecte, je suis indépendant, dans le sens que mes interventions ou commentaires reflètent exclusivement mes idées personnelles et non pas une quelconque orthodoxie ou “ligne de parti”.
  • Le mouvement GROLO lui-même n’a pas d’existence légale officielle, de hiérarchie, ou même de budget; il ne peut donc avoir d’affiliation avec qui que ce soit.
  • J’approuve systématiquement toutes les interventions qui me sont soumises, et non pas juste celles des ingénieurs se reconnaissant dans le mouvement GROLO, dans la mesure, bien sûr, où elles sont compatibles avec le profil du groupe et qu’elles respectent les règles les plus élémentaires de bienséance. Bien évidemment, chaque intervenant, peu importe ses tendances et ses opinions, assume la pleine responsabilité de ses écrits.

Maintenant, il est vrai que beaucoup d’ingénieurs se reconnaissant dans le mouvement GROLO le fréquentent et y interviennent. Cependant, plusieurs positions sur un même sujet sont souvent présentées, et elles sont souvent contradictoires, parfois même entre les sympathisants déclarés  du GROLO eux-mêmes.

Exactement comme le journal “La Presse” est considéré proche des idées fédéralistes et le journal “Le Devoir” est considéré proche des idées souverainistes, mais que personne ne dirait que la Presse serait “affiliée” par exemple au PLQ et Le Devoir par exemple au PQ, le même raisonnement peut s’appliquer au groupe de discussion “débats ingénieurs et scientifiques”, où la plupart des intervenants sont favorables à des changements majeurs à l’OIQ, mais où tous les faits peuvent y être rapportés et tous les points de vue peuvent y être représentés.

Dans un tel contexte, le fait que mes billets et mes interventions dans le groupe sont souvent, mais pas toujours, sur la même longueur d’onde que certaines interventions d’ingénieurs se réclamant du GROLO, ne compromet ni mon indépendance, ni celle du groupe de discussion.