L’imitation est la plus sincère des flatteries

L’OIQ vient de lancer son blogue.

Jusqu’ici rien d’anormal: Beaucoup d’organisations le font et cela cadre parfaitement avec la stratégie qu’ils ont choisie de répéter inlassablement la même propagande, par ailleurs déjà abondamment réfutée dans ce site, ainsi que par beaucoup d’autres ingénieurs dans le groupe de discussion ”débats ingénieurs et scientifiques”. C’est de bonne guerre, même si pour ce faire le directeur général de l’Ordre, les responsables des affaires publiques, et leur cour de consultants en tous genres, se servent de nos cotisations, de différents frais que nous leur payons, ainsi que des retombées financières des services qui sont imposés ou offerts par l’Ordre.

La décision d’utiliser le logiciel WordPress pour créer ce blogue est tout aussi justifiée. Après tout c’est le même qui est utilisé pour gérer ce blogue-ci, il n’est pas cher, il n’est pas trop difficile à apprendre et il est l’un de plus populaires sur le marché. Par contre, j’ai quand même trouvé assez particulier le fait qu’entre les centaines de thèmes disponibles (formats de pages), ils aient choisi exactement le même que celui de ce blog, incluant la police de caractères!

Un hasard?

Peut-être, mais il n’en demeure pas moins qu’au prix où tout cela nous coûte, nous aurions pu nous attendre à un tantinet plus d’imagination! Cela dit, je ne suis pas du tout vexé, je trouve même cela flatteur. Il n’en demeure pas moins que si, au lieu de mettre tant d’effort dans les communications de crise, les dirigeants actuels s’attelaient serieusement à essayer d’obtenir de vrais résultats (condamnations et radiations des ingénieurs ayant trempé dans la collusion, dans la corruption et dans le financement illégal des partis politiques), et à arrêter de creuser le gouffre financier (5 M$ cette année), ils ne paniqueraient pas autant en voyant l’assemblée générale extraordinaire du 6 mai 2014 s’approcher!