L’augmentation ne passe pas!

Finalement le bon sens a eu raison de toutes les pressions psychologiques mises sur les membres présents à l’assemblée générale pour qu’ils acceptent une augmentation de cotisation tout à fait injustifiable.

Finalement convoquer l’assemblée générale à Levis un jeudi soir, déployer des efforts considérables de communication vis- à-vis des membres à grand frais, s’assurer de la présence de nombreuses personnes dont ils étaient certains de la façon dont ils allaient voter, répondre à chaque intervention défavorable en provenance de la salle, n’aura servi à absolument rien. La proposition d’augmentation de cotisation de 100$ a été battue à plate couture: 214 votes contre, 94 votes pour, 3 abstentions.

La mauvaise humeur de nombreux membres était particulièrement palpable, de la faible performance de l’OIQ à identifier et sanctionner les ingénieurs ayant commis des malversations, aux coûts pour les membres engendrés par la formation continue obligatoire, à la nonchalance avec laquelle les dirigeants regardent l’hémorragie du membership, au démantèlement des régionales, aux pratiques de gouvernance peu démocratiques, : Tout y a passé, incluant le fameux programme de certification des firmes de génie-conseil !

La dirigeants actuels vont-ils accepter de se remettre en question et de refaire leur devoirs, ou vont-ils essayer de revenir à la charge d’une façon ou d’une autre? Juste l’avenir nous le dira, mais hier, pour une fois, c’était eux qui étaient dans la position de devoir rendre des comptes.