La table est mise

L’annonce faite hier par le président de l’Ordre, M. Robert Sauvé à l’effet qu’il n’y aura pas de cotisation supplémentaire cette année peut sembler anodine, mais pour les initiés, ainsi que pour ceux qui ont analysé les états financiers (pages 68 et suivantes) et le budget prévisionnel de l’OIQ, il s’agit d’une très très bonne nouvelle.  On peut en déduire en effet que le président, le comité exécutif et, dans une moindre mesure, le conseil d’administration, ont repris le contrôle des finances.

Rappelons que la résolution 6,  adoptée lors de l’assemblée générale extraordinaire (AGE) le 6 mai 2014, mais formulée en janvier 2014, se lisait ainsi:

“L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE demande au conseil d’administration :

1. D’abroger immédiatement la cotisation supplémentaire due au 1er avril 2014

2. D’initier immédiatement un exercice de redimensionnement des postes budgétaires non reliés à la protection du public ;

3. De présenter un budget prévisionnel équilibré pour l’année financière 2015-2016 lors de l’assemblée générale régulière du mois de juin 2014, basée sur une cotisation inchangée de 310 $.”

Rappelons aussi qu’au mois de juin 2014, lors de l’assemblée générale annuelle, il était clair en regardant les chiffres que:

  • la cotisation supplémentaire déclarée le 12 décembre 2013, et collectée avec lors du renouvèlement en mars 2014, avait été déjà entièrement dépensée,
  • l’Ordre continuait à dépenser à ce moment là bien au-dessus de ses moyens, et aucune démarche n’avait été entreprise pour ne serais-ce que diminuer les dépenses voluptuaires sans relation aucune avec la protection du public,

En fait, en raison des délais stratégiquement étirés par l’ancienne administration jusqu’au mois de juin 2014,  le premier volet de la résolution était désormais irréalisable, et même un remboursement à moyen terme n’était pas envisageable non plus. Par contre, les deux autres volets demeuraient et demeurent encore aujourd’hui tout à fait faisables, bien évidemment dans la mesure où la nouvelle administration aurait vraiment à cœur la volonté de les réaliser.

Nous avons désormais la confirmation noir sur blanc que cette année n’aurons pas à débourser des montants supplémentaires pour assouvir les fantasmes de quelques élus en mal de visibilité ou les folies de grandeur de quelques bureaucrates.

Suite à cette bonne nouvelle je recommande donc à la nouvelle administration de:

a) Annoncer dès que possible qu’aucune augmentation de cotisation ne sera demandée par le conseil d’administration lors de la prochaine assemblée générale. En effet, maintenant que ceux qui portent une lourde responsabilité pour le dysfonctionnement de l’Ordre au cours des dernières années ont été mis hors d’état de nuire et que les finances de l’Ordre sont sous contrôle, le troisième volet de la résolution peut suivre rapidement.

b) Donner toujours l’heure juste,et être sincère et transparente. Le chemin pour rebâtir la crédibilité de l’Ordre vis-à-vis des membres, condition “sine qua non” pour la réacquérir auprès du public, est encore extrêmement long et périlleux, car c’est toute la culture de l’organisation qu’il faut changer, faute de quoi les vieux réflexes feront un retour en force.

c) Ne pas s’arrêter en si bon chemin! Il est possible, voire souhaitable, d’accélérer le pas des reformes, car le risque de demeurer embourbés suite à des manœuvres de l’Office des professions ou de certains cadres encore en poste demeure encore très élevé. Les questions d’assurance en particulier doivent être véritablement réglées, conformément à la résolution 1 et à la résolution 3avant fin février 2015, faute de quoi beaucoup de membres ne renouvèleront pas leur adhésion et les problèmes financiers réapparaitront.

Joyeux Noël à tous!