Mise à jour du 14 mars 2014

Au cours de semaine du 24 mars 2014 les bulletins de vote seront envoyés aux ingénieurs de la région électorale de Montréal afin qu’ils choisissent trois (3) nouveaux administrateurs siégeant au conseil d’administration de l’Ordre des ingénieurs du Québec pour un mandat de trois (3) ans. Des bulletins de vote seront aussi envoyés à ceux de la région électorale de Québec afin qu’ils choisissent un (1) nouvel administrateur.

Par ailleurs, deux (2) nouveaux administrateurs, Vincent Ouellette dans le Centre du Québec, et Françoise Lange au Saguenay, ont été élus sans opposition en remplacement de Daniel Lebel et d’Eric Potvin.

Importance de cette élection

Cette année, plus que jamais, il est essentiel de faire les bons choix, surtout aujourd’hui en situation de crise d’image de la profession, avec un Ordre en banqueroute, avec un président que quitte le bateau en pleine tourmente, un directeur général hors contrôle et des lobbyistes qui manœuvrent pour garder le statu quo coûte que coûte (information en date du 20 septembre 2013).

Seulement voilà: Séparer le bon grain de l’ivraie sur la base d’un texte de 400 mots (comportant souvent aussi une partie en anglais) et d’une photo (qui souvent remonte à 20 ans ou plus auparavant), est extrêmement difficile pour un profane, d’autant plus que les candidats ne sont pas obligés de se prononcer dans leur texte sur aucun enjeu spécifique.

Celle-ci est la raison pour laquelle je prends moi-même l’initiative d’entrer en contact avec tous les candidats et leur poser des questions claires afin que vous sachiez à quoi vous en tenir si vous votez pour eux. En particulier, au cours des jours qui viennent ils vont tous recevoir un formulaire que je leur demande de me renvoyer rempli, de façon à ce que leurs véritables positions par rapport aux problématiques qui intéressent véritablement leurs électeurs soient connues.

Il est possible que certains candidats se refuseront activement ou passivement de répondre: C’est leur droit, mais pour moi c’est clair que ne pas vouloir se prononcer est aussi un indicateur de qui on est et des priorités que l’on a. J’ai beaucoup plus d’estime pour des personnes qui affichent clairement leurs convictions, même impopulaires, que pour celles qui ne veulent pas clairement dévoiler leur véritables intentions.

Un mot de prudence

Même pour les candidats qui se prononcent clairement, reconnaitre ceux qui vont tenir parole par rapport à leurs promesses, et qui ne retourneront pas leur veste une fois élus, peu importe les manœuvres faites pour les amadouer ou les intimider, n’est pas évident. Au cours de ma longue expérience dans le milieu j’ai tout vu: Des administrateurs qui ont toujours été loyaux à leurs idéaux, d’autres qui ont fait des alliances contre nature et des compromis discutables, et, enfin, certains qui ont fait exactement l’inverse que ce qu’ils avaient promis de faire pour toutes sortes de raisons avouables et inavouables.

Celle-ci est la raison d’ailleurs pour laquelle j’ai introduit une section ”Historique” dans ma méthode d’évaluation: Il est certain qu’un comportement cohérent passé n’est pas nécessairement garant à 100% d’un comportement cohérent futur, mais un comportement problématique passé est certainement une raison pour allumer tous les voyants rouges!

Questions posées aux candidats
.
  • Appuyez vous sans réserve les résolutions pour lesquelles 548 ingenieurs ont signé en faveur de la tenue d’une assemblée générale extraordinaire?

Si vous êtes élu:

  • En supposant que l’assemblée générale extraordinaire entérine les propositions, quels gestes allez vous poser dans la pratique en conseil d’administration pour qu’elle soient mises en application aussitôt que possible?
  • Êtes vous prêt à faire rapport aux membres au moins une fois par année dans les réseaux sociaux et sur ce site pour mettre au courant les ingenieurs de vos actions dans la matière?
  • Quelles seront les propositions que vous ferez en conseil d’administration pour que l’organisation redevienne crédible et respectée auprès du public et des ingénieurs?
  • Quelles seront les propositions que vous ferez en conseil d’administration pour rendre l’organisation plus centrée sur sa mission?
  • Quelles seront les propositions que vous ferez en conseil d’administration pour que le budget soit de nouveau équilibré?
  • Quelles seront les propositions que vous ferez en conseil d’administration pour que les ingénieurs en région soient adéquatement représentés dans l’organisation?
  • Quelles seront les propositions de votre cru que vous entendez présenter en conseil d’administration? (3 réponses maximum pour un total maximum de 50 mots)
  • Quelle a été votre contribution à l’avancement de la profession jusqu’à maintenant?
  • Si vous en avez, feriez vous quelque chose différemment si c’était à refaire?
  • Pouvez vous me faire parvenir le texte de présentation et la photo que vous avez fait parvenir à l’OIQ pour que je l’affiche sur ce site?

Toutes ces questions sont en lien avec les grands thèmes mentionnés dans la mise à jour du 27 février 2014.