Jean-François PROULX

Jean-François Proulx n’a jamais été administrateur de l’OIQ. Par contre, au cours des derniers mois, il a été très actif sur le groupe de discussion Linkedin ”débats ingénieurs et scientifiques”, et a aussi été l’instigateur principal de la demande pour la tenue d’une assemblée générale extraordinaire (AGE). Son énergie, son audace, sa cohérence et sa logique implacable sont sans contredit des qualités requises pour remettre l’OIQ sur le droit chemin. Encore faudra-t-il qu’il ne soit pas seul au conseil!

ÉVALUATION

  • Appui aux résolutions de l’AGE (25%). Dans ses réponses Jean-François Proulx confirme qu’il appuie sans réserve les sept (7) résolutions, dont il a été le proposeur principal. NOTE: 25/25
  • Pertinence et originalité de ses propositions (25%). Autant dans son texte de présentation que dans ses réponses, plusieurs idées sont lancées, visant notamment à imposer un minimum de transparence à l’Ordre (Ombudsman, disponibilité des documents internes, élection de l’exécutif par suffrage universel, etc). Certaines de ses idées sont plus réalistes que d’autres, mais il est évident qu’il ne manque pas d’imagination. NOTE 15/25
  • Son historique (25%). Au delà des ingénieurs juniors qu’il a parrainé, Jean-François Proulx  n’a pas été impliqué à l’OIQ depuis très longtemps. Par contre, il a visiblement compensé ce manque d’activité par une activité presque frénétique au cours des derniers mois. Il a aussi le défaut de ses qualités: Il est direct, presque brutal, mais je suis certain qu‘il n’est pas du genre à retourner sa veste. NOTE: 15/25

NOTE FINALE: 80/100