Paul CHAMBERLAND

Paul Chamberland n’a jamais été administrateur de l’OIQ. Il a commencé à s’intéresser récemment aux question de l’Ordre, et son texte, ainsi que ses réponses aux questions indiquent qu’il lui manque un peu de connaissance du contexte. Par contre, il semble apprendre vite et il s’y prend avec beaucoup de droiture et de sérieux.

ÉVALUATION

  • Appui aux résolutions de l’AGE (25%). Dans ses réponses Paul Chamberland appuie certaines propositions, mais pas toutes, surtout en ce qui trait à les défendre en conseil. Il admet volontiers qu’il lui manque beaucoup d’informations, ce qui est de bon augure pour l’avenir. À ce que je sache il n’a pas signé la demande pour l’AGE. NOTE: 15/25
  • Pertinence et originalité de ses propositions (25%). Sa phrase à l’effet que “l’Ordre a besoin d’administrateurs qui reconnaissent l’importance de l’équipe et qui favoriseront la cohésion avant le bénéfice personnel” est très révélatrice de son intégrité. Malheureusement, il n’a pas développé davantage ce concept dans ses réponses aux questions. Il a aussi manqué un peu d’esprit de synthèse, puisque ses réponses excédent de beaucoup le 50 mots alloués. NOTE 10/25
  • Son historique (25%). Paul Chamberland a un historique très limité, mais à date il n’a posé aucun geste qui pourrait faire douter de son dévouement, au contraire. NOTE: 10/25

NOTE FINALE: 60/100