Kateri NORMANDEAU

Kateri Normandeau siège au conseil de l’OIQ depuis 2012. Elle a donc participé à de nombreuses décisions controversées, dont notamment le règlement sur l’assurance responsabilité professionnelle et l’imposition de la cotisation extraordinaire. À ce que je sache, elle les a toutes appuyées. Son texte, bien que plutôt creux, révèle néanmoins quelques éléments juteux, dont notamment:

a) Son insistance pour la mise en place du programme d’audit pour les firmes de génie conseil,

b) Sa présence sur le comité d’orientation des affaires publiques (le même qui serait supposé suggérer au président quoi dire aux médias),

c) Sa présence sur le comité de valorisation de la profession (celui qui a recommandé de dépenser 4.5 M$ en publicité à la télévision).

EVALUATION

  • Pertinence et originalité de ses propositions (25%). La seule proposition que je vois dans son texte a trait à la mise en place du programme d’audit auprès de firmes de génie-conseil, alors que l’Ordre n’est même pas capable de réaliser sa mission de base (1 seul ingénieur condamné par le comité de discipline pour collusion/corruption, aucun pour des contributions illégales aux partis politiques)! Cela dit, au moins elle a présenté une idée, pour farfelue qu’elle soit. NOTE 5/25
  • Son historique (25%). Elle n’est pas impliquée à l’OIQ depuis très longtemps, mais elle appuie visiblement l’establishment. Puisqu’elle n’est pas l’une des plus agressives, je me sens justifié de ne pas lui donner un ”zéro” NOTE: 5/25
  • Disponibilité à faire connaitre son programme (25%) Elle a reçu mon courriel et elle à même envoyé un accusé de réception (peut être de façon automatique). Si elle n’a pas répondu c’est qu’elle ne veut pas répondre. NOTE: 0/25

NOTE FINALE: 10/100