Assurance médicaments: Quand on veut, on peut!

L’OTTIAQ (Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec) vient de négocier une entente de cinq (5) ans avec le courtier DPMM (Dale Parizeau Morris Mackenzie, le même de l’assurance responsabilité de l’OIQ).

Ce qui est extraordinaire de cette entente est que les assurés bénéficieront des mêmes tarifs que la RAMQ. De plus, ce résultat a été obtenu tout en maintenant les autres assurances facultatives comprises dans le régime collectif, ce qui empêche la compagnie l’assurance de jouer avec des vases communicants.

Il y a aussi lieu de remarquer que d’après les informations dont je dispose, le groupe d’ingénieurs devant s’assurer SOGEMEC (le courtier choisi par l’OIQ pour l’assurance médicaments) est de taille et caractéristiques sensiblement comparables au groupe de traducteurs devant s’assurer avec DPMM.

Rappelons que lors de l’assemblée générale extraordinaire (AGE) du 6 mai 2014,  l’ancien establishment avaient sorti toute sorte d’excuses pour essayer de convaincre les ingénieurs présents de voter contre la résolution 3, à l’effet d’effectuer toutes les démarches nécessaires pour que les ingénieurs non couverts par une assurance médicaments de leur employeur ou de l’employeur de leur conjoint puissent profiter des primes et des conditions offertes par le régime public. La résolution avait passée à 85.4% pareil!

Aujourd’hui cependant les ingenieurs affectés continuent à payer des primes faramineuses (jusqu’à trois fois ce que ça leur couterait de s’assurer avec la RAMQ) car, plus de six moins après l’adoption de la résolution, le conseil d’administration de l’OIQ n’a pas encore agi, et ce malgré le fait qu’aujourd’hui on sait que c’est tout à fait faisable. Alors, mesdames et messieurs les administrateurs de l’Ordre des ingénieurs du Québec, voulez vous bien démontrer que vous êtes plus humains, efficaces et compétents que vos prédécesseurs ?

Vous savez, l’heure du bilan, soit avec le lancement des élections de 2015, approche à grands pas!

_______________________________________________________________________________________________________

Pour ceux qui souhaitent connaitre davantage d’information sur le régime négocié par l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec, vous trouverez ci-dessous le libellè du communique envoyé par son président à ses membres:

”Le 29 octobre 2014

À sa réunion du 24 septembre 2014, le Conseil d’administration a pris connaissance d’un nouveau protocole de courtage proposé par Dale Parizeau Morris Mackenzie (DPMM) pour la période du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2019.

Ce protocole établit les modalités contractuelles de l’offre d’un régime collectif d’assurance de personnes, notamment d’assurances vie, invalidité, frais généraux de bureau, médicaments, maladies graves, soins de santé complémentaires, soins dentaires, voyage et service dassistance, pour les membres de l’Ordre.

En réponse aux demandes de l’Ordre et après des mois de négociation, DPMM s’est engagée, à l’article 1.10 du protocole, à offrir, pour le volet assurance médicaments, un régime équivalent à celui offert par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), quant aux primes, franchises, coassurances et autres modalités. Cela signifie que les primes, franchises et coassurances ne devront jamais être supérieures à celles du régime public et que les autres modalités ne devront jamais être inférieures à celles du régime public.

Satisfait que cet engagement, d’une durée de cinq ans, constituait une solution avantageuse pour TOUS les membres de l’Ordre, en éliminant l’irritant que représentaient les primes et franchises de l’assurance médicaments obligatoire et en maintenant les autres assurances facultatives comprises dans le régime collectif, le Conseil d’administration a approuvé la signature du protocole.

La nouvelle tarification pour l’assurance médicaments entrera en vigueur le 1er janvier  2015. En décembre, tous les membres assurés recevront une communication de DPMM expliquant les détails de la nouvelle tarification, accompagnée d’un nouveau certificat.

Les assurés ayant choisi un forfait pour jeune membre auront le choix de garder ce forfait ou d’adhérer à la nouvelle option dès le 1er janvier 2015. Il va sans dire que les membres qui souscrivent déjà (ou qui souscriront d’ici le 1er janvier 2015) l’assurance médicaments comprise dans le régime collectif géré par DPMM continueront de payer la tarification établie en mai 2014 jusqu’au 1er janvier 2015.

Pour les membres qui paient leurs primes par prélèvement bancaire mensuel, l’ajustement à la baisse de la prime sera fait automatiquement pour le prélèvement du 1er janvier 2015. Les membres qui ont payé la totalité des primes en un seul versement recevront un remboursement au début de 2015.

Par ailleurs, d’ici à ce que l’assureur ait mis en place un système informatique pour la gestion mensuelle des dossiers dans le cadre du nouveau régime d’assurance médicaments, tout ajustement de franchise et de coassurance découlant de la gestion mensuelle, s’il en est, sera fait à la fin de l’année civile.

Pour tout renseignement complémentaire, nous vous invitons à communiquer avec votre représentant DPMM ou à composer sans frais le 1 877 807-3756.

Le président,

Réal Paquette, trad. a.

P.-S. DPMM aura un kiosque au Congrès de l’OTTIAQ le samedi 1er novembre. Vous pourrez donc en profiter pour poser vos questions à ses représentants.